Formation à distance et formation présentielle : quel équilibre à trouver ?

Formation à distance et formation présentielle : quel équilibre à trouver ?

Jusqu’à il y a moins de 10 ans la formation fonctionnait sur le même principe. Elle mettait un formateur qui transmettait un savoir face à des participants selon une unité de lieu et de temps. Avec le numérique, cet ancien modèle vole en éclats. La formation change de rythme, de modèle de diffusion, de dimension.

Le juste équilibre

La formation nouvelle génération se base sur du blended learning, un mix de présentiel et de distanciel qui brise les murs, le temps, et multiplie les acteurs. Les apprenants progressent désormais à plusieurs, connectés de n’importe où, n’importe quand. On interagit désormais dans des espaces collaboratifs, réels et virtuels. Ils acquièrent le savoir théorique par des dispositifs de formation en ligne (systèmes de e-learning pré et post formation, classes virtuelles interactives, échanges avec des tuteurs en ligne, communautés de pairs) et viennent ensuite en salle pour approfondir et mettre en perspective ce savoir théorique, dans le cadre de séances de travail interactives en petits groupes autour de formateurs qui deviennent de plus en plus des animateurs, facilitateurs, coachs. Dans des métiers où la qualité de la relation aux autres est le cœur de la réussite, rien ne peut remplacer la mise en action, la mise en pratique faite d’expérimentations, de jeux, d’ateliers de réflexions où la richesse provient du groupe. L’intelligence relationnelle, émotionnelle et situationnelle se partage, se vit, se ressent. Comprendre son ou ses interlocuteurs, son comportement, son émotion dominante, son mode de fonctionnement, ses attentes dans une relation harmonieuse a tout son sens dans des métiers de vente, de négociation et dans des fonctions manageriales. La réussite de la montée en compétences des collaborateurs au sein des organisations va venir d’un juste équilibre entre un savoir diffusé par les outils numériques et un savoir-faire et surtout un savoir-être mis en pratique en présentiel dans la logique d’ici, maintenant et avec.

À lire aussi : quelle place pour les MOOC dans les formations commerciales ?

L’implication manageriale

La formation de demain crée du partage, promeut les approches multi métiers, s’éloigne du tout théorie pour entrer dans le concret et le très opérationnel. On est désormais dans une logique d’évaluation continue, au sein de l’entreprise, mais aussi sur les réseaux sociaux. Le label qualité n’est plus le fait d’avoir assisté à une formation mais le niveau de montée en compétences dans le temps en associant pleinement les managers et les fonctions RH en amont et aval des parcours de formation.
Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux
Jean-Jacques Margaine
Marco polo consulting

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse