Le management bienveillant, la clé d’une collaboration réussie !

Le management bienveillant, la clé d’une collaboration réussie !

Un manager ne peut assurer la bonne gestion de son équipe uniquement grâce à ses compétences intellectuelles ou son diplôme. Il doit instaurer un climat de confiance et offrir à ses collaborateurs l’opportunité de participer à un processus créatif. Il faut, pour cela, qu’il fasse appel à son empathie, c’est-à-dire son intelligence émotionnelle. Explications.

Définissons l’intelligence émotionnelle

Vous connaissez peut-être dans votre entourage un collègue doté d’une incroyable mémoire et d’un esprit brillant, mais qui, dans la vie privée, ne sait ni comment se comporter, ni quel sujet aborder avec les autres. Cette personne, certainement dotée d’un fort QI (le fameux quotient mesurant l’intelligence rationnelle), possède probablement un faible QE (quotient émotionnel) : son intelligence émotionnelle ne lui permet pas de maîtriser suffisamment ses propres émotions, ni d’être sensible à celles des autres. Mais rassurez-vous (ou rassurez-le), l’intelligence émotionnelle s’apprend et se travaille !

À quoi nous sert-elle ?

Tout d’abord, à se découvrir soi-même : connaître ses faiblesses, ses forces et ses limites, savoir analyser et gérer ses propres émotions. Puis elle nous rend apte à écouter l’autre, à nous transposer à sa place pour le comprendre, en un mot devenir empathique.

Et l’intelligence rationnelle dans tout cela ?

Ne l’oubliez surtout pas ! Seule, l’intelligence rationnelle ne suffit pas, mais elle est indissociable de l’intelligence émotionnelle. C’est elle qui vous permet d’utiliser votre intellect et vos connaissances, d’être compétent dans votre domaine et de savoir raisonner avec logique et recul.

Comment mettre ces intelligences à profit dans mon management ?

Voici 5 comportements clefs qui font appel à votre intelligence émotionnelle et rationnelle que vous pouvez adopter auprès de vos commerciaux, si vous souhaitez instaurer un management bienveillant :

  • prenez le temps de tendre vers eux une oreille attentive, donnez-leur la parole ;
  • comprenez leurs émotions et leurs sentiments (frustration, lassitude, anxiété, euphorie, etc…) ;
  • maîtrisez vos propres réactions ou émotions et réagissez toujours avec respect ;
  • valorisez-les en citant leurs succès lors des réunions d’équipe ;
  • soyez démonstratif et fier de vos convictions, transmettez vos valeurs et votre savoir-faire.

Quels sont les effets positifs de ce management ?

Ils sont nombreux ! Ce management empathique et réfléchi vous permet d’entendre et de respecter les ressentis de vos collaborateurs, il vous fait reconnaître à la fois leurs compétences et leurs réussites, mais aussi leurs limites.

Vous allez pouvoir détecter une situation difficile ou conflictuelle dès son apparition : une tension entre deux commerciaux, le malaise d’un collaborateur face à une nouvelle mission ou encore une relation compliquée entre un commercial et son client.

En vous mettant à l’écoute de votre équipe, vous tenez compte de leurs souhaits ou craintes, vous prenez ainsi, avec sagesse, de justes décisions.

 

Aux oubliettes le management autoritaire et rigide ! Faites place à la bienveillance et fêtez la réussite de votre équipe solidaire et performante ! Être un manager empathique à l’écoute de ses collaborateurs ce n’est pas un signe de fragilité, c’est un signe d’ouverture d’esprit et d’intelligence, à cultiver jour après jour…

 

Crédit photo : Fotolia

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse