Les tendances 2015 du marché de la restauration

Les tendances 2015 du marché de la restauration

Gira Conseil, spécialiste des études marketing et du développement pour le secteur de la restauration, vient de dévoiler les tendances 2015 du marché de la restauration. Un marché dont le chiffre d’affaires continue de baisser et qui se caractérise de plus en plus par un changement d’habitudes des consommateurs.

Le marché de la restauration en 2015

Un chiffre d’affaires en baisse

D’après Gira Conseil, le marché de la restauration en 2015 se caractérise par une baisse cumulée du chiffre d’affaires annuel de 1.8 % par rapport à 2014.

Mais, en analysant de plus près les tendances 2015 du marché de la restauration, on observe certaines disparités. En effet, la vente au comptoir s’en sort bien puisqu’en 2015, son chiffre d’affaires a augmenté de 2 %. Au contraire, le service à la table souffre un peu plus en enregistrant une baisse de 3,5 % sur la même période. Faute de temps, la clientèle préfère prendre une consommation rapide au comptoir plutôt que de s’asseoir en salle.

Cette tendance affecte plus particulièrement les chaînes de restauration dont l’offre est majoritairement orientée « service à table ». Ces chaînes connaissent ainsi un recul moyen de leur chiffre d’affaires de 2,2 % par rapport à 2014.

De nombreuses annulations dans les hôtels et restaurants

L’actualité difficile de 2015 a joué un rôle important dans la baisse du chiffre d’affaires du marché de la restauration. À la suite des attentats de Paris, les restaurateurs et hôteliers ont enregistré de nombreuses annulations et une forte baisse des fréquentations. Aussi bien à Paris qu’en province.

En effet, après les attentats, de nombreux touristes ont annulé leur séjour en France. Les hôtels 2 et 3 étoiles ont ainsi connu une baisse de 25 à 30 % de leur taux de fréquentation. Or, les touristes représentent un volume considérable de consommateurs pour les cafés, restaurants et autres brasseries du pays.  

Cependant, les événements dramatiques de 2015 ne sont pas la seule raison de la baisse du chiffre d’affaires du marché de la restauration. Il faut aussi prendre en compte le changement de comportement des consommateurs.

 

Un changement de comportement des consommateurs

Une contraction de la dépense moyenne

La contraction de la dépense moyenne des consommateurs, déjà observée en 2014, s’est confirmée en 2015. Ceci est dû à une tendance de plus en plus marquée à la déstructuration des repas. Certains produits comme les desserts ou le café sont en effet achetés et/ou consommés via d’autres circuits que la restauration. Dans les boulangeries, les commerces de proximité ou encore en entreprise.

Ainsi, la restauration avec vente au comptoir enregistre une baisse de 10 % à l’heure de la pause déjeuner. De leur côté, les cafés et restaurants avec service à table subissent une baisse de 15 %. À ces heures ouvrées, il est plus facile pour le consommateur de déstructurer son repas. Il peut, par exemple, prendre son dessert dans une boulangerie ou un café sur son lieu de travail.

Le service du soir beaucoup moins fréquenté

Autre phénomène marquant des tendances du marché de la restauration en 2015 : la forte baisse de fréquentation des restaurants en soirée.

Certains établissements ouverts habituellement la nuit, dont des enseignes de restauration rapide, voient leur fréquentation chuter de 40 % à partir de 2h du matin. D’autres, qui restaient ouverts toute la nuit, tel que l’emblématique « Pied de Cochon » situé au cœur de Paris, ont même décidé de fermer leurs portes plusieurs nuits par semaine.

D’une manière générale, le service du soir est très touché. On recense des baisses de fréquentation de 30 à 40% dans les cafés et restaurants. Et jusqu’à 50 à 70 % pour les établissements bistronomiques et gastronomiques. La peur liée aux attentats, mais aussi un mode de vie laissant moins de place aux pauses repas, en sont les principales raisons.

 

Les tendances 2015 du marché de la restauration, dévoilées par GIRA Conseil, confirment la baisse de chiffre d’affaires amorcée en 2015. Elles montrent aussi que la fréquentation des établissements en soirée est en forte diminution. Le changement de comportement du consommateur, la déstructuration des repas, seront aussi des facteurs importants à prendre en compte par les restaurateurs, pour inverser la tendance baissière en 2016.

 Crédit photo : Pixabay / Neshom

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse