4 bonnes pratiques à connaître pour une relation-client réussie.

4 bonnes pratiques à connaître pour une relation-client réussie.

La relation-client est l’élément essentiel de vos succès commerciaux. En effet, la vente elle-même n’est qu’une étape. Elle créé un premier lien. Les relations commerciales elles, renforcent ce lien et créent une histoire entre vous et votre client. Une histoire commune que chacun souhaite longue et heureuse. Nous vous proposons aujourd’hui quatre bonnes pratiques pour une relation-client réussie.

Avoir un discours en ligne avec ses actes

1)    Tenir ses promesses

La vente a été conclue. Votre relation-client commence. Et votre mise à l’épreuve aussi. Pour entamer cette nouvelle relation commerciale sur de bonnes bases, règle d’or numéro 1 : tenir ses promesses.

Recensez tous les engagements que vous avez pris avec votre client lors de la négociation commerciale et établissez un planning de réalisation.

Ensuite, faites valider celui-ci par votre interlocuteur et suivez consciencieusement sa mise en place. Votre client vous pardonnera d’autant plus facilement un imprévu ou un retard s’il voit que vous avez tout mis en œuvre pour tenir vos promesses.

2)    Anticiper les besoins

Tenir vos promesses confortera votre client dans son choix : il a eu raison de vous faire confiance. Mais, ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Apprenez à connaître votre client pour pouvoir anticiper ses besoins. Pour cela vous pouvez :

  • Faire un point régulier avec lui (tous les mois par exemple).
  • Échanger de façon informelle de temps en temps, pour comprendre son environnement et le fonctionnement de sa structure.
  • Vous tenir informé de l’évolution de son marché et des impacts qu’elle peut avoir sur son entreprise.

 

Au-delà de la pure relation client – fournisseur

Cependant, trop de commerciaux ont tendance à limiter leur relation-client au seul plan opérationnel. Soyez smart, allez au-delà !

3)    Travaillez votre attitude et votre gestuelle.

Votre attitude et votre gestuelle sont des éléments révélateurs de vos intentions réelles et de votre humeur. Faites-y particulièrement attention. Évitez les gestes brusques et saccadés, perçus comme agressifs.

Préférez des mouvements amples, lents et tout en rondeur. Ces gestes rassurent et, en cas de problème, apaisent. Et surtout, n’oubliez pas l’empathie. Si un client perçoit que ce qu’il vous dit ne semble pas vous concerner, votre relation-client en sera grandement affectée.

4) Les petites attentions qui font toujours mouche !

Enfin, pour asseoir votre relation-client, pensez aux petites attentions du quotidien. Celles-ci peuvent prendre de nombreuses formes comme :

  • Un petit mot à la date anniversaire de la signature de votre contrat pour remercier votre client de sa confiance.
  • S’enquérir de son week-end si vous rencontrez votre client le lundi.
  • Échanger avec lui sur ses perspectives d’évolution dans sa structure.
  • Ou bien, simplement, échanger avec lui sur ses passions et hobbies hors du travail.

Autant de petites attentions qui tisseront un lien informel avec votre interlocuteur et qui contribueront grandement à établir une relation-client durable basée sur la confiance.

Ces pratiques, quand vous les appliquerez au quotidien, deviendront vite des automatismes. Elles n’en seront alors que plus naturelles et feront partie intégrante de votre relation-client.

Crédit photo : Fotolia / Gajus 

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse