Collaborateur stressé : top 4 des astuces pour gérer

Collaborateur stressé : top 4 des astuces pour gérer

Parfois, le travail prend le pas sur le moral. Et le stress s’invite alors dans les esprits des collaborateurs. En tant que manager, c’est à vous de gérer. Heureusement, des astuces existent pour tranquilliser vos collègues. Voici les 4 plus efficaces.

 

1/ La « positive attitude »

Un collaborateur stressé, c’est un collaborateur qui pense qu’il ne parviendra pas à accomplir les tâches qui lui ont été confiées — ou qui pense que son travail ne sera pas qualitatif. En tant que manager, vous devez le convaincre du contraire. Comment ? Par un cocktail composé d’énergie et d’enthousiasme.

Votre collaborateur n’a rendu qu’une première partie du travail qu’il doit accomplir, et le stress semble le bloquer pour la suite ? Félicitez-le pour ce qu’il a déjà fait. Rappelez-lui ses réussites précédentes, en lui disant par exemple « Je me souviens que tu avais assuré sur le dossier Meunot, qui était compliqué, j’ai confiance en toi pour celui-ci, tu es le mieux placé ». Utilisez des superlatifs — quitte à ne pas avoir peur de trop en faire. Dites « c’est génial », « merci beaucoup » ou encore « bravo, je n’aurai pas pensé à voir les choses sous cet angle ».

 

2/ Admettez les difficultés

Votre collaborateur est stressé ? Ce n’est sans doute pas sans raison. Invitez-le à échanger avec vous sur les points de blocage. Rappelez-lui que votre porte est ouverte pour en discuter plus en détail.

S’il vous dit que la tâche est compliquée, ne lui tombez pas dessus. Au contraire, admettez que le dossier confié peut s’avérer plus compliqué que prévu. Mais surtout, signifiez-lui que vous avez confiance en ses capacités pour relever le défi !

 

3/ Adoptez une gestuelle rassurante

Le stress entraîne un sentiment d’isolement face aux difficultés. Le rôle du manager est de rompre cette impression — qu’elle soit justifiée ou non. Pour cela, il va vous falloir adopter une gestuelle rassurante.

Tout d’abord, osez le contact avec vos collaborateurs : une main sur l’épaule ou l’avant-bras constitue un signal rassurant, un « je te comprends » gestuel. Si vous avez rendez-vous pour évoquer les difficultés rencontrées sur une vente, installez-vous à côté de votre collaborateur stressé, pour ne pas lui donner la sensation de se trouver en face d’un examinateur. Restez souriant, et penchez la tête sur le côté pour renforcer votre côté « grand frère ».

 

4/ Parlez-en

Une vente s’est mal passée, notamment parce que votre commercial était stressé ? Un dossier n’a pas abouti pour la même raison ? Il est temps d’organiser une séance de discussion. Vous pouvez le faire avec l’ensemble de votre force de vente, histoire de tout remettre à plat et de montrer à vos collaborateurs que vous souhaitez repartir sur des bases saines — lesquelles seront, bien sûr, moins stressantes.

N’hésitez pas aussi à organiser des « one-to-one », en les commençant en informant le collaborateur invité que vous avez remarqué qu’il ne semblait pas dans son assiette dernièrement, et que vous souhaitez qu’il vous en parle. Surtout, n’attendez pas que la situation devienne ingérable !

 

Le stress des salariés peut déboucher sur des situations très difficiles à gérer dans une entreprise : conflits entre collègues, absentéisme, perte de performance et de chiffre d’affaires, turnover important… Il s’avère donc important d’agir dès que les premiers symptômes de stress professionnel apparaissent. Et, bien sûr, d’en parler au plus vite !

 

Crédit photo : Flickr / Katsey

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse