Avez-vous les 8 réflexes du bon commercial ?

Avez-vous les 8 réflexes du bon commercial ?

Être un bon commercial, c’est assurément avoir certaines « habitudes », qui permettent de vendre plus et mieux. Lesquels ? JaimeVendre vous dit tout sur le sujet !

 

1/ Ajouter ses contacts sur LinkedIn et/ou Viadeo

Qui dit commercial dit professionnel (de la vente) et réseau. LinkedIn et Viadeo sont deux réseaux sociaux destinés aux professionnels. Ça tombe donc très bien ! Prenez le réflexe d’ajouter les personnes que vous contactez sur ces espaces digitaux. Vous pourrez ainsi, indirectement et en partageant des informations sur vos produits, les tenir informés de vos dernières nouveautés, et les contacter plus facilement par la suite.

 

2/ S’entraîner au pitch

Combien de fois, dans une année, devez-vous présenter votre entreprise ou vos produits à un inconnu ? Probablement des dizaines de fois ! Entraînez-vous un maximum pour ne pas hésiter sur cette partie « basique » de l’entretien commercial. Faites en sorte de vous montrer sûr de votre force. Et de rester concis : lors d’un rendez-vous, vous êtes là pour écouter ce que le prospect a à vous dire !

 

3/ Se documenter avant un rendez-vous

C’est impératif ! Un bon commercial ne peut se permettre de ne pas préparer ses rendez-vous. Connaître un minimum les enjeux auxquels font face les prospects constitue un minimum pour anticiper les objections. C’est d’autant plus facile qu’aujourd’hui, avec Google, Facebook et Twitter, vous disposez très facilement de nombreuses données sur ceux qui seront amenés à être vos clients. Utilisez cette puissance !

 

4/ Organiser son emploi du temps

Le bon commercial est un commercial organisé. Pour cela, vous pouvez décider de consacrer une journée de la semaine aux questions administratives, une journée aux relances téléphoniques, deux jours aux rendez-vous en face to face… Bref, faites preuve d’une discipline militaire s’agissant de votre agenda.

 

5/ Se concentrer sur les affaires que l’on peut gagner

Il est impératif pour un commercial de savoir à quel Saint se vouer. Après un salon, ou en période de forte exposition médiatique, il est possible que vous vous retrouviez face à un certain nombre de sollicitations. Toutes ne peuvent mener à une vente. Apprenez à reconnaître les prospects chauds de ceux qui le sont un peu moins. Concernant ces derniers, conservez leurs coordonnées et amenez-les à maturité petit à petit — mais nous en reparlons dans le conseil suivant.

 

6/ Faire du Lead nurturing

Le Lead nurturing, c’est l’art de transformer un prospect tiède en prospect chaud. Cela demande une certaine méthode : il s’agit notamment de communiquer de façon régulière sur vos offres pour amener le futur client à s’intéresser à ce que vous proposez. En somme, le Lead nurturing fait en sorte que votre prospect pense à vous, sans être trop intrusif — comme avec un appel, par exemple. Deux outils existent pour cela : l’emailing, et les réseaux sociaux.

 

7/ Envoyer un mail juste après un rendez-vous

Envoyer un mail juste après un rendez-vous, c’est se donner toutes les chances de revoir son prospect. Cela permet de faire un point sur les besoins exprimés par celui-ci — et donc de montrer qu’on les a compris. De rappeler les bénéfices qu’ils pourraient trouver si vous deviez travailler ensemble, ainsi que les forces de votre offre. Et, bien sûr, de rappeler en signature toutes vos coordonnées pour que votre prospect puisse, le cas échéant, vous contacter facilement !

 

8/ Disposer d’une base de données clients

C’est, en 2015, indispensable. Une base de données clients vous permettra de suivre l’actualité de vos prospects, de centraliser les informations importantes, ou encore de relancer les prospects chauds sans perdre trop de temps. Aujourd’hui, beaucoup de logiciels CRM (Customer relationship management) existent. Certains intègrent même des fonctionnalités sociales très intéressantes. N’hésitez pas à vous en servir !

 

Bien sûr, dans l’idéal, il faudrait avoir TOUS les réflexes du bon commercial dès le début de sa carrière. Mais faire partie d’une force de vente, c’est aussi s’améliorer petit à petit. Et pour vous, quels sont les réflexes qui comptent le plus ? Quels sont les vôtres ? L’équipe de JaimeVendre attend votre expertise dans les commentaires !

Crédit photo : Flickr / Richard Rhee

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse