6 conseils pour réussir son entretien de recrutement

6 conseils pour réussir son entretien de recrutement

Commercial, vous vous apprêtez à passer un entretien de recrutement ? Petites choses à savoir, arguments qui fonctionnent, « trucs » à appliquer : voici comment mettre toutes les chances de votre côté !

 

1/ Soyez — un peu — en avance

C’est un conseil qui marche pour tous les recrutements, certes. Mais peut-être un peu plus dans la fonction commerciale, où les professionnels doivent gérer au quotidien un emploi du temps comportant plusieurs rendez-vous. Il faut donc être dès l’entretien en position de montrer que les horaires ne posent aucun problème.

Arriver à l’heure est donc un impératif. Notre conseil ? Présentez-vous cinq minutes en avance à l’accueil. Le temps que vous soyez redirigé vers le bon étage, que l’on prévienne votre recruteur, qu’il vous reçoive, l’entretien débutera à l’heure H. Un bon point !

 

2/ Prenez des notes pendant l’entretien

Il ne faut pas se présenter à un entretien de recrutement les mains dans les poches. Apportez un nouvel exemplaire de votre CV, notamment. Venez aussi avec de quoi noter et… remplissez les pages de votre cahier durant le rendez-vous !

Notez notamment ce que dit le recruteur lorsqu’il présente le poste à pourvoir et la société, les compétences requises… Inutile de tout écrire in extenso, pour ne pas avoir le nez dans votre cahier : contentez-vous de mots-clés. Vous paraîtrez impliqué, déjà concerné par votre future entreprise, et consciencieux. Autant de qualités que recherchent les recruteurs !

 

3/ Montrez que vous connaissez votre futur employeur

Les moteurs de recherche, LinkedIn, la presse, les blogs… Aujourd’hui, il est très simple d’amasser beaucoup d’informations sur une entreprise. C’est un travail que vous devez faire avant de vous rendre à un entretien d’embauche.

Notamment sur l’aspect commercial : quels sont les produits les plus vendus, les « historiques » ? Qui est le cœur de cible ? Dans l’idéal, ce sont des points que vous devez amener avant le recruteur, qui ne pourra qu’être impressionné par vos connaissances de ce qui fait son quotidien, mais pas — encore — le vôtre.

 

4/ Révisez votre parcours

Dans une carrière de commercial, les ventes se suivent et ne se ressemblent pas. Les gros dossiers succèdent aux one-shots. Les clients internationaux remplacent les clients locaux. Tant et si bien qu’à la fin, il n’est pas incongru d’oublier certains dossiers emblématiques.

Pour chacune de vos expériences professionnelles mentionnées dans votre CV, identifiez des ventes importantes — de par le volume ou la difficulté du client par exemple — à communiquer à votre interlocuteur. Ainsi, vous ne montrerez aucune hésitation lorsqu’il vous demandera de lui parler de votre passé à la Cogip et des ventes qui vous ont marquées : précision et spontanéité sont deux qualités recherchées chez les commerciaux !

 

5/ Révisez votre anglais

La vente se pense de plus en plus à l’international. Il ne serait pas surprenant que votre recruteur cherche à tester votre niveau d’anglais, sans vous prévenir, en vous posant directement une question dans la langue de Shakespeare.

L’anglais n’est pas votre fort ? Préparez des réponses-types. Le recruteur vous demandera sûrement simplement de lui parler de vous («Tell me a little about you »), de vos réussites («What is your greatest achievement »), ou encore où vous vous voyez dans cinq ans («Where do you see yourself in 5 years ? »). Anticipez ces questions basiques en ayant en tête des trames de réponse !

Enfin, il est possible que votre recruteur cherche à vous déstabiliser en vous parlant, en anglais, de la pluie et du beau temps. Bref, du dernier film que vous avez vu, de votre enfance, de votre goût pour la lecture…

 

6/ Préparez une question

Tous les entretiens d’embauche comportent en général la fameuse « question de la question » : « Avez-vous une question à me poser ? ». La réponse ne doit pas être « non ». Réfléchissez à ce que vous pourrez demander avant de vous rendre à l’entretien, au cas où. Pendant celui-ci, affinez-la selon les informations obtenues. Cela montrera à votre interlocuteur que vous l’avez écouté, et que vous vous intéressez vraiment à ce qui fait que sa société en est là où elle se trouve aujourd’hui.

 

Bonne chance pour votre prochain entretien d’embauche ! Revenez ensuite nous en parler dans les commentaires. Et n’hésitez pas à consulter régulièrement nos offres d’emploi !

 

Crédit photo : Fotolia

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse