Le top 10 des phrases à bannir dans une offre d’emploi

Le top 10 des phrases à bannir dans une offre d’emploi

La rédaction d’une annonce de recrutement est une étape cruciale pour un manager. À la recherche de la perle rare, le choix des mots est très important. Attention aux mentions discriminantes et aux maladresses qui pourraient vous priver de la recrue idéale.

Les phrases discriminantes à proscrire :

  1. « Recherche travailleur handicapé ». C’est interdit ! Préférez la formule « à compétences égales, priorité sera donnée aux travailleurs handicapés et autres bénéficiaires de l’obligation d’emploi ». Par ailleurs, vous ne pouvez pas non plus exiger des critères relatifs à l’état de santé. Pas de « bonne santé », « absence de maladie », « personne en bonne condition physique », « bonne résistance au stress », ou encore « personne valide ».
  1. Vous savez que vous recherchez plutôt un homme ou une femme, cependant il est strictement interdit de le mentionner dans votre annonce. Évitez ce type de tournures : « recherche candidat (homme uniquement) pour une mission dans un pays sensible », « recherche femme pour travailler auprès d’une clientèle exclusivement féminine ». Notez que si la loi autorise de nommer le nom du métier au masculin, vous êtes tenu de mentionner « vendeur H/F ».
  1. Les précisions sur l’origine et la nationalité sont strictement interdites : « nationalité française »,  « alsacien », « personne non typée », « expression en français sans accent ».
  1. « Vous devez posséder la carte du parti X.» Les discriminations fondées sur les opinions politiques, l’appartenance syndicale ou les convictions religieuses sont à proscrire !
  1. Attention aux discriminations fondées sur l’âge, ne mentionnez pas : « 40 ans maximum », « environ 35 ans » ou « 30-35 ans », c’est interdit.
  1. Vous ne pouvez non plus imposer une tenue vestimentaire en indiquant : « port du pantalon proscrit ».

 

Gare aux maladresses

Le respect du droit est une chose (précieuse), la rédaction d’une annonce attractive et pertinente en est une autre. Quelques bourdes à éviter :

  1. « Rémunération comprise entre x et y euros. » Si vous vous dévoilez en indiquant la fourchette de rémunération, le candidat connaîtra la marge de négociation…
  2. Évitez les phrases qui dévalorisent l’entreprise telle que « petite société familiale » qui sous-entend à petite ambition… Préférerez « structure à taille humaine ».
  1. Bannissez les phrases négatives : « ce n’est pas nécessaire de postuler si vous n’avez pas un Bac+5 » optez plutôt pour « vous possédez un diplôme de niveau Bac+5 ».
  1. Enfin, ne communiquez jamais le numéro de portable du recruteur !

Souvenez-vous : une annonce diffusée en France doit être rédigée en français ; vous ne pouvez pas écrire votre annonce dans une langue étrangère, même si vous recherchez un profil bilingue !

CDD, attention :

Le code du travail mentionne qu’un CDD ne peut être conclu que pour « l’exécution d’une tâche précise et temporaire ». Il ne peut « pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise ». Par conséquent, une offre d’emploi qui mentionne qu’un CDI est possible à l’issue du CDD ne respecte pas les conditions du recours au CDD. Bannissez les mentions : « CDI possible à l’issue du CDD » et « CDD puis CDI ».

 

Une fois votre offre bien rédigé, n’hésitez pas à la poster au sein de notre rubrique recrutement !

Crédit photo : Flickr / Kenny Louie

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse